X
Restons en contact
Maestris-bts répond à toutes vos questions
En savoir plus
Actualité Maestris BTS

La mise en situation, l’arme fatale des recruteurs

Actualités Maestris BTS

Une récente étude montre que plus de 75% des CV seraient trompeurs, ce qui impacte négativement une entreprise dans plus d’un cas sur deux. En effet, la majorité des recrutements ratés seraient dus à l’incompétence du candidat au poste pour lequel il a été embauché. Face au marché de l’emploi de plus en plus compliqué qui favorise ces pratiques, les recruteurs ont décidé de contre-attaquer.

Exercice de groupe, jeu de rôle et serious game

Pour lutter contre ce phénomène, les responsables de Ressources Humaines emploient donc de nouvelles techniques. Parmi elles, la mise en situation, qui permet de jauger les réelles capacités, est devenue de plus en plus répandue. Elle consiste à plonger le candidat en situation de travail afin d’évaluer ses réelles capacités par des exercices de groupe, des jeux de rôle ou encore des serious games. Des méthodes qui deviennent de plus en plus prisées par les sociétés.

Quels avantages pour les recruteurs ?

Pour les entreprises, ces mises en situation permettent de faire rapidement une sélection de profils. Les candidats qui tentent de tromper sont rapidement démasqués et le DRH gagne ainsi un temps considérable. Complémentaires d’un entretien physique, ces méthodes sont effectuées par téléphone ou par vidéo et peuvent permettent aux recruteurs de revoir leur premier jugement afin de trouver la perle rare.

Une initiative qui plaît aux candidats

Contrairement à ce que l’on pourrait en déduire, le candidat sort également gagnant de cette nouvelle pratique. Outre ceux qui tentent de tricher et qui sont donc rapidement exclus des débats, les postulants se voient offrir différentes chances d’être recrutés en exprimant pleinement leur potentiel. Le stress d’un entretien peut alors être compensé par une mise en situation probante qui peut alors inverser la tendance dans l’esprit du recruteur.
Selon une étude réalisée auprès des candidats, ceux-ci semblent grandement apprécier cette nouvelle méthodologie de recrutement. De plus, ceux ayant raté l’examen en ressortent tout de même grandis et positivent sur l’image de la société. L’opération semble donc bénéfique à tous points de vue.